AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 

 Captain Falshbang [C'est fini Monsieur le Gros]

AuteurMessage
avatar
Admin
Expérience : 57
Age HRP : 27
Smiley face
MessageSujet: Captain Falshbang [C'est fini Monsieur le Gros]   Mer 22 Fév - 12:28

Erwin Eskar



₪ Age : 26 ans.
₪ Sexe : ♂
₪ Royaume : Bakaran
₪ For. : 9
₪ Agi. : 4
₪ End. : 7
₪ Cont. : 4



Mental

Erwin veux devenir puissant, mais il n'aspire pas à devenir le plus puissant des porteurs, cependant, il n'en reste pas à moins un compétiteur qui ne dira presque jamais non à un défi.
Erwin affiche presque toujours une mine sombre lorsqu'il est seul ou qu'il ne cherche pas le contact avec les autres, mais il sait aussi montrer un sourire chaleureux et sincère.
Il aura beaucoup de mal à faire confiance aux autres et il vous faudra du temps si vous comptez faire partie de ses proches.
Il devient le bouclier des faibles quand ils en ont besoin et n'hésitera pas à s'interposer dans des histoires qui ne le regarde pas si il estime qu'il doit venir en aide à quelqu'un.
Malgré toute la bienveillance qu'il peut avoir, il lui arrive de se laisser emporter temporairement dans la folie, jusqu'à ne plus contrôler ses actions.

Physique

₪ Taille: 1m84
₪ Yeux: Jaune/Orange selon la luminosité
₪ Cheveux: Blanc
₪ Détails: Erwin porte de grands vêtements en tissu blancs, très amples pour lui permettre de bouger sans problème et ornés de petites chaînettes dorées. La capuche de sa tenue lui permet parfois de cacher ses cheveux blancs en bataille qui arrivent au niveau de ses épaules. Malgré son sourire charmeur il y a toujours une lueur de folie au fond de son regard fauve.
Il possède une carrure assez athlétique et élancée, ce n'est pas une montagne de muscle mais il n'a pas à rougir des autres. Son dos est recouvert de cicatrices.



Histoire

Chapitre 1 : Le bouclier de la foi
Erwin est né dans une famille de croyants respectée en Bakaran, la naissance d'un porteur de marque dans la famille était vu par eux comme un signe, un message de Sisar lui-même. La famille Eskar sert la milice depuis des générations, chacun montant en grade pour augmenter la gloire de la famille, alors un porteur de marque était vu par eux comme une récompense de Dieu. Une récompense pour les bons et loyaux services envers la Foi et grâce à cela ils pourraient accroître leur renommée et leur pouvoir dans la société Bakaranienne.

Durant sa jeunesse Erwin était presque adulé par ses parents et ses frères et sœurs, il était présenté comme un trophée et non un humain aux grandes familles. Il est élevé dans la foi comme ses frères, mais étant perçu comme un don de Dieu, l'enseignement lui était plus permissif, après tout pourquoi un cadeau de Sisar aurait besoin d'être formaté pour répondre aux besoin de la Foi, il était la Foi.

Il passait beaucoup de temps avec la fille d’une autre grande famille de Bakaran, Lily, ils grandirent ensembles et furent élevés ensemble. Les Eskar voyaient cela comme une opportunité de s’emparer du patrimoine d’une autre famille et espérait les marier plus tard, c’était bien la seule chose avec laquelle il était en accord avec sa famille, cependant il devrait d’abord faire quelques années dans la milice avant que la famille de Lily ne le laisse l’épouser.

Ainsi, dès qu’il fut en âge de combattre, il entra dans la milice mais sa famille avait graissé quelques pattes afin qu’il ait un traitement de faveur. Erwin se retrouva donc très rapidement capitaine dans la milice et participait principalement à des patrouilles dans le quartier où sa famille vivait. Il était encore exposé comme un trophée par sa famille et il commençait à haïr ça. Les hommes sous ses ordres l’adulaient aussi et Erwin remplissait son devoir comme il devait, punissant les hérétiques. Cependant il y avait un homme qui détestait Erwin de toute son âme, un de ses supérieurs, un commandant, Bastor, il haïssait toute l’attention qui était portée vers le jeune Eskar et il voulait le faire tomber.
Même si la famille Eskar avait fait en sorte qu’il ne fasse que des patrouilles pour l’exhiber aux familles environnantes, Erwin fut à l’origine de nombreuses arrestations au fil des ans. Cela emplissait sa famille de fierté mais il ne faisait pas pour eux, il faisait ça pour la Foi. Il y croyait à l’époque.

Chapitre 2 : Piège

Durant la fin d’une de ses patrouilles de nuit Erwin passa devant la maison de Lily, partie de l’itinéraire qu’il avait demandé à ajouter, soi-disant pour protéger les grandes familles mais surtout pour pouvoir voir rapidement Lily. Mais ce soir-là quelque chose clochait, Lily n’était pas seule, elle semblait discuter avec quelqu’un, lorsque que la patrouille s’approcha, la silhouette sortit une dague qu’elle planta dans le ventre de Lily avant de tourner la tête vers Erwin. Il reconnut immédiatement Bastor, il envoya ses hommes attraper l’assassin car de simples accusations n’aurait pas suffi, surtout des accusations envers un commandant de la milice. Il accouru auprès de Lily, la plaie était nette mais Erwin savait pertinemment que ni sa Foi si le soleil ne pouvait guérir des blessures comme celle-là, il devait faire vite et il allait trahir la Foi qui plaçait tant d’espoirs en lui.

Étant capitaine dans la milice, Erwin connaissait des lieux où des personnes étaient soupçonnées de pratiquer la médecine, disons que certains miliciens fermaient les yeux sur leur agissement en échange de quelques services et tant qu'il ne faisait pas trop de bruit. Il entra dans la demeure supposée du médecin et ouvrit la porte d’un coup de pied, le médecin entra dans la pièce, une vieille épée à la main pour voir d’où venait le bruit. Cependant son air assuré disparût rapidement de son visage en voyant un uniforme de capitaine de la milice, son regard fuyant semblait chercher une sortie derrière lui. Erwin posa Lily sur la table est parla au médecin avec un ton sombre,

« Soignez-la ! »

Le médecin surpris, le regarda avec suspicion,

« Je connais vos combines pour essayer de débusquer des médecins cachés en ville ! Mais je suis un honnête citoyen monsieur ! »


Erwin dégaina son épée et lui place sous la gorge,

« Si tu refuses d’obtempérer, tu meurs, si tu acceptes tu peux mourir aussi mais tu as moins de chance que ça arrive »

Le médecin se résigna et lui intima de poser la jeune fille sur la table le temps d’aller chercher ses outils pour la soigner.

Ce qu’Erwin ne savait pas que quelques-uns de ces médecins étaient des agents de la milice sous couverture pour débusquer les éventuels hérétiques qui ferait appel à la médecine. Ce n’est donc pas le médecin qui entra dans la pièce mais un groupe de miliciens armé, bloquant les deux sorties de la pièce. Un haut-gradé de la milice, qui n’était autre que Bastor, entra à leur suite en jetant un regard empli de dégout et de haine à Erwin, ses yeux se posèrent sur Lily et il fit un simple signe à un de ses soldats, il posa son pouce sur un côté de son cou et mima de trancher sa gorge.

Les miliciens gardaient Erwin en respect du bout de leurs épées l’empêchant de dégainer, sauf qu’ils avaient oublié qu’Erwin est un porteur il fit donc appel à sa marque, faisant apparaître son bouclier sur son bras gauche, alors qu’il le faisait balancer vers celui qui s’approchait de Lily, il s’effondra au sol, la gorge tranchée.
Mais aussi héroïque qu’Erwin pensait l’être, il n’avait pas encore l’expérience pour résister à plusieurs miliciens vétérans et il finit par être assommé après avoir neutraliser un autre de ses assaillants.

Chapitre 3 : Pénitence
Lorsqu’il se réveilla, le jeune Eskar était sur une place, il lui fallut quelques secondes pour que sa vision s’habitue au soleil. Erwin était accroché par les bras à des poteaux à l’aide de lanière en cuir. Il aperçut la foule immense qui grondait face à lui, oh il ne connaissait que trop bien cet endroit, la place des hérétiques, celle où l’on juge ceux qui ont défiés la Foi, celle où on exécute. Pour lui c’était un soulagement, il allait pouvoir s’extirper de cette société, de cette Foi corrompue. Erwin n’écoutait le discours du prêtre qui prononce la sentence, il attendait juste la fin, sauf que ce n’était pas son exécution qui était programmée, c’était celle de Lily. Elle avait été soignée, la plaie à son ventre était refermée, elle fut elle aussi attachée à des poteaux, de la même manières qu’Erwin et c’est à ce moment qu’il commença à écouter le prêtre qui le pointa du doigt,

« Ce jeune homme a été corrompu par cette sorcière ! Elle a détourné son cœur pur de la Foi ! Mais la foi sait être Miséricordieuse ! Elle le pardonne avec une pénitence ! »

Des encouragements et des grondements de haine s’élevaient de la foule au fur et à mesure du discours du prêtre qui continuait à haranguer la foule,

« Mais cette pécheresse est une hérétique ! Elle représente tout ce que la foi combat ! Et elle doit être purifiée ! »

Au même moment le bourreau s’approcha, mais ce n’était pas n’importe lequel, c’était Bastor, il avait tout prévu et provoqué tout ça. Il voulait crier mais le bâillon dans sa bouche l’en empêchait. Le bourreau s’approcha de Lily et déchira d’un coup sec son haut, l’exposant ainsi à moitié nue à la foule, il avait également un fouet dans la main, un fouet qui semblait avoir déjà entailler la chair de dizaines de personnes, un fouet imprégné du sang des innocents. Il leva son bras et abattit le fouet sur le dos de Lily qui poussa un hurlement de douleur et compta à voix haute, suivi par la foule,

« Un ! »

Le jeune Eskar poussa un soupir de tristesse, personne ne survivait à la punition par le fouet, 100 coups mais jamais 100 cris… Erwin se força à regarder, à écouter, il voulait s’imprégner de son échec, ne pas oublier qu’il avait pas pu la sauver. Lily réussi à tenir plus longtemps que la moyenne, elle s’arrêta de crier au 53ème coup. La sentence lui sembla durer des heures après le dernier coup, la jeune blonde fut détachée et son corps balancé au sol, enfin ce n’était presque plus un corps, juste u tas de chair sanguinolent. Mais le bourreau n’avait pas fini, il tourna un regard emplit d’une impatience presque enfantine vers Erwin attendait que le prêtre prononce sa pénitence à lui.

Le milicien s’approcha d’Erwin pour retirer son bâillon et en profita pour lui murmurer à l’oreille,

« Tu as de la chance, j’y suis allé doucement avec elle, mais toi je te briserais en seulement 20 coups, on verra si la Foi voudra toujours de toi après »

Il passa derrière lui pour arracher son haut et asséner le premier coup. Erwin aurait pu décider de se retenir de ne pas crier mais il préféra transformer sa douleur en haine et hurlait à plein poumons à chaque coup. Le fouet venait tailler dans sa chair comme s’il n’était rien et le milicien frappait fort, il finit par s’évanouir après le dernier coup. Et comme le veut la Foi, seul le soleil peut guérir des blessures, il fut donc allongé sur le ventre sur un banc en pierre toute la journée pour récupérer de ses blessures. Il passa des semaines sur ce banc à souffrir sous le soleil pendant que sa mère prenait soin de lui et lui donnait des nouvelles de la ville.
Elle lui raconta même avec excitation qu’elle avait réussi à convaincre les hautes instances que c’était Lily qui avait son cœur et elle avait donc fait en sorte qu’elle soit puni d’une des pires façons pour avoir touché à son fils chéri. Elle lui apprit aussi comment la famille de Lily était tombée en disgrâce et presque tous ses membres avaient été punis pour hérésie, assassinés ou avaient disparus sans laisser de traces.

Mais ce n’est pas le soleil qui lui permit de survivre, c’était sa volonté de se venger, se venger de cette famille qui avait anéantit la seule personne qui comptait pour lui, se venger de ce milicien qui avait provoqué la mort de Lily, mais surtout, se venger de la Foi qui avait décider de la vie qu’il devait mener à sa place.

Mais son calvaire n’était pas fini, il venait à peine de commencer, rares étaient ceux qui survivaient à autant de coups de fouets et sa famille pris de nouveau ça comme un signe, ils pensaient être bénis par Sisar. Il fut donc montré comme un miracle pendant plusieurs mois, son comportement n’avait même pas affaiblit sa famille et le pire, c’est que son bourreau allait se marier avec sa jeune sœur. Il haïssait ses parents et ses frères, mais sa sœur était trop innocente pour se retrouver avec un monstre comme lui…
Erwin ne rêvait que fuir mais ses proches le collaient tellement qu’il pouvait à peine aller aux toilettes sans qu’on le suive, alors pour essayer de s’enfuir… L’annonce de ce mariage le força à rechercher encore plus activement un moyen de s’enfuir, il se décida donc à élaborer un plan mais il devrait attendre le jour du mariage pour passer à l’action.

Chapitre 4 : la fuite
Au moment de prononcer les vœux, le prêtre demanda si quelqu’un s’opposait à ce mariage, il y eu un blanc de quelques secondes et c’est à ce moment-là qu’Erwin se décida à passer à l’action, il se leva sans un mot et couru vers son ennemi juré, balançant son poing dans sa direction. Comme prévu par le jeune Eskar le milicien vétéran n’eut aucun mal à esquiver cette attaque, ce à quoi il ne s’attendait pas par contre, c’est que juste avant que son poing passe à côté de son visage, Erwin activa sa marque. Il comptait le tuer mais Erwin avait mal calculé son cou avec le recul du mouvement de Bastor et ce n’est pas sa gorge qu’il trancha, mais il lui fit une entaille nette sur le côté du visage, emportant son œil au passage. Ce dernier chercha à lui asséner des coups, mais aveugler par le sang sur son seul œil valide il ne fit que frapper dans le vide avant d’atteindre le prêtre.

Erwin pris sa sœur contre lui pour l’éloigner du monstre avant de parler d’une voix forte,

« Moi ! Je m’oppose à ce mariage ! »

Sa mère hurla, ses frères étaient abasourdis, les miliciens qui s’occupaient de la sécurité se mirent à courir en direction d’Erwin pendant que certains invités fuyaient en courant. Le jeune Eskar n’avait pas beaucoup de temps, malgré la confusion, la place serait vide encerclée et toute issue barrée, il murmura à sa sœur avant de partir en courant,

« Tu ne comprendras pas tout de suite, tu me haïras sûrement même, mais un jour tu te rendras compte que j’ai fait ça pour toi, Adieu. »

Elle n’eut pas le temps de répondre qu’Erwin s’enfuit par l’arrière de l’estrade, il s’engouffra dans des rues sinueuses, par un chemin qu’il avait mis plusieurs jours à apprendre par cœur. Cela lui permit de déboucher dans une écurie, où se trouvait le cheval avec lequel il avait appris à monter, il avait créé une complicité avec ce dernier au fil des ans. Lorsqu’Erwin arriva, il était déjà scellé, grâce au palefrenier qu’il avait payé en lui ayant fait croire qu’il prévoyait juste faire une petite balade équestre avec sa famille.
Il enfourcha son cheval et partit en direction des portes de la ville les plus proches ayant pour but de s’infiltrer dans une caravane en direction de Tendrom, mais c’était là le point le plus délicat de sa fuite, il ne pouvait pas savoir qui se trouverait dans cette caravane ni par quelle faction elle serait escortée. Le jeune Eskar avait tout de même emporté une importante somme d’argent qu’il avait ‘’Emprunté’’ à sa famille et heureusement pour des soldats de Tendrom étaient là pour escorter le cortège.

Après s’être allégé d’une partie de sa bourse, un marchand de chevaux accepta de le cacher dans un compartiment secret sa carriole qui semblait visiblement utilisé pour de la contrebande. Les miliciens vinrent pour chercher si Erwin n’était pas caché dans la caravane mais le marchand ne vendit pas la mèche malgré quelques menaces sans fondements des miliciens. Ce marchand semblait être maître dans l’art du mensonge.

Chapitre 5 : Renaissance
Une fois la frontière du royaume de Bakaran traversée, Erwin pu enfin sortir de son inconfortable cachette et profiter du trajet pour faire connaissance et discuter avec le marchand. Ils sympathisèrent rapidement et échangèrent leur histoire. Le jeune Eskar appris que Deckard faisait de la contrebande de matériel de soins depuis des années à destination de Bakaran, pour aider ceux qui ne pouvait être sauvés par le soleil.
Pendant plusieurs mois Erwin vécu avec Deckard, l’aidant pour quelques convois mais surtout pas à destination de Bakaran où il risquait d’être capturé et exécuté. Il resta plutôt à Tendrom à s’occuper d’une partie de la logistique de Deckard. Mais malgré toute l’amitié qu’il avait pour le marchand Erwin avait un but dans sa vie et il se devait de l’atteindre, il le devait pour Lily. Le marchand lui donna l’adresse d’un ami ce qui permit à Erwin de passer les dernières années en Dataran à apprendre l’art de la médecine, il voulait être capable de pouvoir sauver ceux qui lui sont proches quels que soient leurs maux.

Aujourd’hui Erwin n’est mu que par une seule chose son envie de se venger, mais pour cela il doit d’abord se renforcer, développer sa marque et ses capacités, mais même si cela doit lui prendre des années il assouvira sa vengeance sur sa famille et surtout sur Bastor.







Marque
₪ Type d'arme: Bouclier
₪ Description: Le bouclier d'Erwin possède des bords aiguisés ce qui lui permet de s'en servir autant d'arme d'attaque que de défense. Il fait environ 60 cm de haut pour 40 cm de large.
₪ Image:
₪ Nom : Gaarshan
₪ Type :
- Contrôle
₪ Description : La silhouette d'un bouclier noir sur sa joue droite
₪ Spécial - Maîtrise du bouclier :
Niveau 1 – La base : Erwin peut saisir son bouclier par les bords tranchant sans se couper.
Niveau 5 – Lancer de bouclier : Erwin peut lancer son bouclier en fonction de sa force. La trajectoire doit être proche d'une ligne droite, il peut lui donner un effet un peu arrondi mais ne peux pas aller chercher un ennemi à couvert par exemple.
Niveau 10 – Retour de bouclier : Erwin peut ramener son bouclier à son bras.
Niveau 15 – Protection : La force des coups encaissés par son bouclier est grandement diminuée (en plus de son endurance).
Niveau 20 – Frappe déstabilisante: lorsqu'il à son bouclier au bras Erwin peux donner un coup de bouclier qui va déstabiliser son adversaire voir le faire tomber pendant plusieurs secondes.
Niveau 25 – Starfoulah ça fait mal : les bords du bouclier deviennent plus tranchants ce qui lui permet d'infliger plus de dégâts aux ennemis et de traverser certaines matières comme le bois ou le métal en fonction de sa force, de la dureté et de l'épaisseur de la matière.
Niveau 30 – Éclair blanc : Le bouclier peux produire une lumière intense pour aveugler l'ennemi. La puissance de la lumière dépend de la taille du bouclier.
Niveau 35 – Changement de taille : Erwin peux changer la taille de son bouclier, le diminuer comme il veux et l'augmenter jusqu'à 2 mètres de haut. La taille n'influe pas la vitesse de déplacement ni la facilité à le manœuvrer.
Niveau 40 – Changement de forme : permet de changer la forme du bouclier pour le rendre, par exemple, rond, rectangle ou plus pointu.
Niveau 45 – Combo : Erwin peux utiliser ses autres capacités pendant un lancer de bouclier, ce qu'il ne peux pas faire avant.
Niveau 50 – Lancer Ultime : il pourra lancer et ramener son bouclier avec des effets et lui donner la trajectoire qu'il souhaite.


Infos perso
₪ Surnom : Asch
₪ Date de naissance : Tu veux savoir si c'est légal c'est ça ?!
1996
₪ T'as atterri ici comment? : En rebondissant sur le gros.
₪ Multipass? : Validé par Aydan



Made by Maester - Mleh Copyright


Dernière édition par Erwin Eskar le Mer 1 Mar - 11:26, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Membre
Expérience : 1
Age HRP : 20
Localisation : Chez ta maman <3
Smiley face
MessageSujet: Re: Captain Falshbang [C'est fini Monsieur le Gros]   Mer 22 Fév - 13:51

<3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Fondateur
Rang : E
Expérience : 251
Age HRP : 22
Smiley face
Feuille de personnage
Force: 14
Agilité: 14
Endurance: 7
MessageSujet: Re: Captain Falshbang [C'est fini Monsieur le Gros]   Jeu 23 Fév - 18:32

Validé, Timeline, recensement, tout ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alma-setan.forumactif.com/t24-timeline-de-aydan http://alma-setan.forumactif.com/t85-aydan-la-foudre
AuteurMessage
avatar
MJ
Rang : E
Expérience : 100
Smiley face
Feuille de personnage
Force: 7
Agilité: 11
Endurance: 7
MessageSujet: Re: Captain Falshbang [C'est fini Monsieur le Gros]   Jeu 13 Avr - 3:21

'Soir Mr l'Admin.

Dites, faudrait quand même modifier votre fiche à un moment, histoire de dire que ça montre l'exemple toussa.

Surtout que le plus gros du travail est fait, t'as déjà mis en place le système d'évo par niveau, faut juste C/C.

Voilà bon continuation dan la vi

_________________

"Hey Vaan ?" "Quoi Vaan ?" "Sens mon doigt." "..." "C'est mon cul ahahaha" "T'es un gamin Vaan"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alma-setan.forumactif.com/t67-timeline-d-ikki http://alma-setan.forumactif.com/t26-lone-heart-far-from-home-end
AuteurMessage
Contenu sponsorisé
Smiley face
MessageSujet: Re: Captain Falshbang [C'est fini Monsieur le Gros]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Captain Falshbang [C'est fini Monsieur le Gros]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Top 3 des figurines Mordheim et plus gros flop selon vous
» Gros Mek avec CFK et Krameur
» monsieur Jambou
» Gonaïves/Gros-Morne, vers la fin d'un calvaire
» La Taverne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Alma Setan :: Avant le rp :: Gestion de personnage :: Nouvelle Présentation-
Sauter vers: